Chaque auteur d’homéopathie a développé sa propre matière médicale regroupant tous les remèdes homéopathiques avec leurs indications.
Il existe deux classements homéopathiques : celui de Boenninghausen et celui de Kent. Personnellement, j’aime bien la matière médicale de Clarke avec ses explications et cas d’usage. Il a aussi l’avantage d’être relativement plus récent que celui de Kent. Le classement de Kent est celui qui est privilégié par bon nombre de praticiens et intégré dans les logiciels d’aide au diagnostic (homéopathique).

Dans cette section je présenterai les éléments clé des matières médicales qui font sens pour moi, dont Boericke, Clarke et Kent, mais d’autres encore. J’y ajouterai également mon expérience personnelle qui ne vaut pas démonstration. Dans la notification homéopathique, le fait qu’un remède semble avoir guéri une fois un ou plusieurs malades a une valeur (ou degré) le plus bas, comparé à une expérimentation sur plusieurs sujets sains (proving).